Tant de choses à faire

Tant de choses à faire - Charles Cool

Avec tout ce que j’avais eu à faire dans la journée, je n’avais pas vu le temps passer. En pensant à tout ce que j’avais entrepris et terminé, j’en eus presque la nausée. Je me suis installé sur mon sofa, devant ma cheminée où un bon feu me réchauffait, et j’ai écrit tout ce que j’avais encore à faire. Comme mon emménagement était encore frais, j’avais des heures de mise en place de tout ce que je possédais devant moi. Je n’espérais pas finir ce que j’avais commencé avant au moins une semaine. Je vis seul et mon logement était encore d’une taille modeste, cependant, j’ai accumulé tant de petits objets, d’ustensiles, d’accessoires, que je n’avais plus aucun emplacement pour poser un autre livre ou mettre une table basse de plus. Je n’avais pas envisagé la possibilité que les proportions de mon logement, plus importantes que le précédent, ne me permettent pas de ranger toutes mes possessions.

J’avais eu la bonne idée de suivre des conseils pour parvenir à avoir une planification financière réussie, ce qui m’a pris plusieurs années. Avec cet apport supplémentaire, je voulais une habitation plus grande et d’une valeur supérieure à celle que j’avais à l’époque. J’ai été étonné de voir une annonce qui correspondait à mes attentes en matière de prix et de surface habitable. La situation est idéale et je compte bien la revendre dans quelques années, une fois que j’aurais effectué quelques petits travaux qui lui donneront une valeur supérieure sur le marché de l’immobilier. Une extension était prévue comme premier aménagement, mais je n’avais pas souhaité programmer sa construction dans l’immédiat. Après ma session de rangement, je reconnaissais que je ne pouvais pas m’en passer.

Le lendemain, j’ai tout de suite contacté un maçon pour qu’il me fournisse un devis, que j’ai accepté. Il a commencé les travaux le lundi suivant, j’étais surpris et très étonné de sa disponibilité, et encore plus, de la qualité de sa prestation. De bonne humeur, tout en vaquant à ses occupations et, en plus, tout en discrétion, il remplit sa part du contrat avec efficacité. Un électricien est venu ensuite, puis j’ai procédé aux finitions. J’ai peint moi-même l’agrandissement d’un jaune pâle, qui illumine la pièce. C’est le lieu idéal pour une chambre, et j’ai installé la mienne dans cet endroit paisible. J’entends le chant des oiseaux et le bruit de la pluie. De plus, j’ai pu dégager un espace pour un bureau, ce qui m’était indispensable.